Paterson, ville poème (Paterson, J. Jarmush)

On avait laissé Jim Jarmusch, dans Only Lovers Left Alive, avec deux vampires-dandies-rockers errant la nuit dans les ruines industrielles de Detroit. Deux vieux artistes désabusés, essayant de survivre dans un monde leur échappant. Autre face de la même pièce – et sans doute de la personnalité du cinéaste –, Paterson décortique le quotidien d’un... Lire la Suite →

NIFFF 2016, jour 2: le salut vient de Corée

Tout a très mal commencé. Avant la projection du percutant The Priests, quelqu’un s’est précipité sur scène pour nous parler sans micro mais très fort, a fait mine de vomir dans un sac et répété deux fois "bite-couille-chatte" pour montrer son courage inouï face à la censure des bien-pensants. Heureusement, quelques minutes ont suffi au... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑