Locarno 2018 : Voyage au bout de l’insularité (Insulaire, S. Goël)

Plusieurs centaines de kilomètres au large des côtes chiliennes, se trouve l’île Robinson Crusoe, où a échoué en 1704 Alexander Selkirk, le corsaire dont l’aventure a inspiré le roman de Daniel Defoe. Vous y trouverez, tout près de la côte, un petit restaurant. On y sert du poisson, du poulpe et, surtout, de la langouste, spécialité de l’île. Le patron du restaurant parle espagnol, bien sûr. Mais d’où vient le nom de l’établissement, Baron de Rodt ? Et d’où sort la guirlande de drapeaux décorant la terrasse, aux couleurs des 26 cantons suisses ? Lire la suite

Locarno Mio (2018/1) – M. Bareyre: « J’ai lu les mots de Carlo Chatrian sur mon film. Et ça m’a fait pleurer. »

Locarno 2018Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Matthieu Bareyre présente cette année L’époque, documentaire nocturne sur la jeunesse parisienne. Après quelques réponses laconiques, on a vu poindre une petite larme au moment de répondre à la dernière question. C’était beau. Lire la suite

Locarno 2018: Frontières (Chris the Swiss, A. Kofmel)

En janvier 1992, pendant le siège de Vukovar par l’armée yougoslave, un jeune journaliste suisse, Christian Würtenberg, meurt étranglé à quelques kilomètres du front. Il porte l’uniforme du PIV, une milice de volontaires internationaux. Vingt ans plus tard, sa cousine est partie enquêter. Voulant élucider cette mort mystérieuse, Anja Kofmel arpente toutes sortes de frontières, en plus de celle entre Serbie et Croatie. Lire la suite

Locarno Mio (2017/7) – S. Mizrahi: « un mélange surréaliste d’art et de commerce »

Locarno Film Festival 2017

Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Shevaun Mizrahi présentait cette année Distant Constellation, documentaire empreint de nostalgie tourné dans une maison de retraite d’Istanbul. Elle a bien voulu jouer le jeu des questions-réponses. Elle était un peu pressée, mais a quand même pris le temps de nous parler d’un inoubliable karaoké à Bellinzona. (Original version in English below) Lire la suite

Locarno Mio (2017/6) – C. Muller: « un dixième de la population lausannoise se donne rendez-vous à Locarno »

Locarno Film Festival 2017Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Catherine Muller est assistante de production chez Intermezzo Films. Elle accompagnait cette année Almost There, film de Jacqueline Zünd engagé dans un véritable tour du monde des festivals (Le Cap, Moscou…) depuis près d’un an. Lire la suite

Locarno Mio (2017/5) – S. Chalard: « la découverte du pouvoir du cinéma »

Locarno Film Festival 2017Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Samuel Chalard est réalisateur et son premier long métrage à été sélectionné cette année par la Semaine de la critique – avec un texte à lire sur le blog Géographies en mouvement. Il nous raconte une expérience hors du commun et évoque ses souvenirs des précédentes éditions. Lire la suite

Locarno Mio (2017/4) – G. Fumey: « Locarno, c’est grand comme le monde entier »

Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Gilles Fumey est géographe à l’université de Paris-Sorbonne et spécialiste de l’alimentation. On le connaît notamment pour les Cafés géographiques, association qu’il a créée en 1998 et qui a depuis essaimé à travers la France. Habitué de longue date du festival, il vient chaque année admirer ce « miracle géographique » tessinois. Lire la suite

Locarno Mio (2017/3) – C. Calvet: « le film sur la Piazza Grande, un genre en soi »

Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Catherine Calvet est journaliste à Libération, et on peut la croiser tous les soirs du début du mois d’août sur la Piazza Grande. Mais surtout, elle mérite une reconnaissance éternelle : c’est à elle qu’on doit, chaque année, le « Libé des géographes ». Et plus récemment une belle série d’été sur les « Hyper-lieux ». Lire la suite

Locarno Mio (2017/2) – F. Maxhuni: « un carrefour où le vice du cinéma côtoie la normalité quotidienne »

Locarno Festival 2017Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Fisnik Maxhuni réalise des films, dont Lost Exile, dont il était question ici et qui a écumé les festivals en 2016, y compris Locarno (la preuve). Il possède une autre qualité : il a fait des études de géographie (enfin, presque). À Locarno, il paraît qu’on le gave de petits fours. Pas facile tous les jours.

Lire la suite

Locarno Mio (2017/1) – T. Jobin: « Locarno, c’est l’endroit qui m’a fait »

Locarno Festival 2017Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Avec trente (!) visites à son actif, Thierry Jobin, directeur du Festival international de films de Fribourg (FIFF), a des choses à raconter sur un événement auquel il doit beaucoup. Dont une belle anecdote en compagnie de Greg Araki, il y a trente ans. À découvrir en cliquant ligne suivante. Lire la suite