Au-delà des montagnes (Jia Zhangke): la Chine a le mal du pays

Ne cherchez pas de montagnes dans Au-delà des montagnes, vous n’en verrez pas la trace. En leur lieu et place, le film propose l’histoire en trois tableaux – 1999, 2014, 2025 – de la jolie Tao, partagée entre l’amour de ses deux amis Zang – le parvenu ambitieux – et Lianzi – le modeste employé d’une mine de charbon de Fenyang. Pas de montagnes, mais le basculement de la Chine dans le capitalisme sauvage, des mines de charbon aux côtes australiennes en passant par la bourse de Shanghai : la chronologie du mélodrame épouse la temporalité d’une société prise dans les contradictions du développement économique et de la mondialisation. Lire la suite