Locarno 2018 : Voyage au bout de l’insularité (Insulaire, S. Goël)

Plusieurs centaines de kilomètres au large des côtes chiliennes, se trouve l’île Robinson Crusoe, où a échoué en 1704 Alexander Selkirk, le corsaire dont l’aventure a inspiré le roman de Daniel Defoe. Vous y trouverez, tout près de la côte, un petit restaurant. On y sert du poisson, du poulpe et, surtout, de la langouste, spécialité de l’île. Le patron du restaurant parle espagnol, bien sûr. Mais d’où vient le nom de l’établissement, Baron de Rodt ? Et d’où sort la guirlande de drapeaux décorant la terrasse, aux couleurs des 26 cantons suisses ? Lire la suite

Locarno Mio (2018/1) – M. Bareyre: « J’ai lu les mots de Carlo Chatrian sur mon film. Et ça m’a fait pleurer. »

Locarno 2018Locarno Mio, c’est, en sept questions, le Festival de Locarno dans les yeux de celles et ceux qui l’arpentent depuis plus ou moins longtemps. Matthieu Bareyre présente cette année L’époque, documentaire nocturne sur la jeunesse parisienne. Après quelques réponses laconiques, on a vu poindre une petite larme au moment de répondre à la dernière question. C’était beau. Lire la suite

Locarno 2018: Frontières (Chris the Swiss, A. Kofmel)

En janvier 1992, pendant le siège de Vukovar par l’armée yougoslave, un jeune journaliste suisse, Christian Würtenberg, meurt étranglé à quelques kilomètres du front. Il porte l’uniforme du PIV, une milice de volontaires internationaux. Vingt ans plus tard, sa cousine est partie enquêter. Voulant élucider cette mort mystérieuse, Anja Kofmel arpente toutes sortes de frontières, en plus de celle entre Serbie et Croatie. Lire la suite